Cette chose qui me rend heureuse #1 : Passer un week-end chez mes parents

Aujourd’hui, j’ai décidé de créer une nouvelle catégorie sur ce blog : « Cette chose qui me rend heureuse ». Parce que je pense que nous devrions tous se concentrer sur ces instants précieux, qui nous font du bien, au lieu de se focaliser sur les évènements dévastateurs pour notre santé mentale. Voyons cette catégorie comme une suite infinie de mon précédent billet « Ce moment où tu te parfumes ».

Cette catégorie s’ouvre avec quelque chose d’essentiel pour moi : ma famille.

Je vis aujourd’hui à Lille, à 1h de chez mes parents. Je n’habite donc pas réellement très loin d’eux, mais je ne vais pas pour autant leur rendre visite chaque semaine. Disons que j’y retourne environ 2 fois par mois. Mais s’il y a bien quelque chose qui me rend heureuse et pour laquelle je me réjouis chaque fois, c’est d’y passer un week-end.

J’aime aller à la gare, et savoir qu’à mon arrivée, mon père sera là, près de la voiture, prêt à m’accueillir. Puis arriver à la maison, et sentir les bonnes odeurs du repas que ma mère est en train de nous concocter. Mais avant ça, c’est l’heure de l’habituel apéro du vendredi soir (il faut dire qu’on est un peu la famille rhum/orange). C’est le rituel et on ne peut déroger à la règle familiale.

Ce retour aux sources est pour moi aussi l’occasion de voir la mer et de prendre un bon bol d’air frais, d’aller saluer mes grand-parents et de passer un peu de temps avec eux, de prendre un bon bain relaxant et de retrouver ma chambre d’ado. Ce retour aux sources est en fait aussi un peu un retour en enfance. Se faire chouchouter par ses proches fait aussi parti du jeu, et du pourquoi je m’y sens s’y bien : oui, il faut l’avouer.

Ces week-end sont encore mieux quand mes sœurs sont également de retour. Mais ça n’arrive malheureusement plus assez souvent.

Il n’empêche que la première chose à positionner dans cette nouvelle catégorie est bien passer un week-end chez mes parents, que ce soit seule ou avec mon chéri. C’est quand même incroyable quand on y réfléchit. Je me souviens encore, à la fin de ma terminale, de ma joie incontestable d’enfin partir, de découvrir une nouvelle ville, d’avoir mon appartement, d’avoir une nouvelle vie en somme. Sommes-nous toujours à la recherche de ce qu’on nous n’avons pas ou de ce que nous avons perdu ? Faut-il se contenter de ce que l’on a ? Je pense qu’avoir des envies fait partie du jeu de la vie et nous permet d’avancer, d’avoir des buts. Sans envies, nous ne ferions que nous ennuyer dans notre quotidien.

Avoir envie de quelque chose, c’est se promettre de profiter de la vie. C’est un premier pas vers le bonheur.

Mon train ne m’attendra pas, je file à la gare, direction la côte.

Bon week-end à tous,

Profitez.

signature

Publicités

Une réflexion sur “Cette chose qui me rend heureuse #1 : Passer un week-end chez mes parents

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s